Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un petit avion de fret privé s'est écrasé samedi sur un bidonville de la banlieue de Manille, provoquant un incendie. Le feu a causé la mort de treize personnes, en a blessé une vingtaine d'autres, alors que cinq habitants du bidonville sont portés disparus, ont annoncé la police et la Croix-Rouge.

Parmi les morts figurent le pilote, le copilote et le seul passager de l'avion, qui allait chercher de la marchandise sur l'île proche de Mindoro, les autres victimes, dont au moins deux enfants étant des habitants du bidonville, selon les mêmes sources.

Le Beechcraft, un avion de fret avec quatre places, venait de décoller de l'aéroport de Manille lorsqu'il a demandé l'autorisation d'atterrir d'urgence, sans en préciser la cause.

2000 mètres carrés incendiés

Mais il n'a pas pu atteindre l'aéroport et s'est écrasé avec son réservoir plein, mettant le feu à une école - vide en raison du week-end - et à une cinquantaine de baraques du bidonville, a indiqué le maire du district de Paranaque où s'est produit l'accident, Florencio Bernabe. "Au moins vingt blessés ont été hospitalisés", a-t-il précisé.

Les sauveteurs, qui ont dû interrompre les recherches à la nuit tombée, n'écartent pas la possibilité d'un bilan plus lourd. Quelque 2000 mètres carrés de bidonville ont brûlé.

ATS