Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le géant néerlandais de l'électronique Philips a décidé de supprimer 2200 emplois supplémentaires "à travers le monde". Cette mesure intervient dans le cadre d'un programme de réduction de coûts qu'il va intensifier, le faisant passer de 800 millions d'euros à 1,1 milliard d'euros (1,3 milliard de francs).

Ces nouvelles suppressions d'emplois viennent s'ajouter aux 4500 annoncées le 17 octobre dernier, portant le total à 6700. Ces économies supplémentaires seront finalisées d'ici 2014, a précisé mardi Philips, soulignant qu'elles prendront notamment place dans deux branches, celles des soins de santé et de l'éclairage.

"Les suppressions d'emplois nous aideront à gérer les effets des difficultés macro-économiques" a fait valoir le groupe, qualifiant cette évolution de "regrettable".

"Nous faisons face à des difficultés de plus en plus fortes en raison de l'économie", a quant à lui souligné le directeur exécutif du groupe. "Nous observons de l'incertitude à travers le monde, ce qui affecte nos affaires en Europe et en Chine, en particulier", a-t-il ajouté.

Ventes en hausse

Philips avait enregistré au cours du deuxième trimestre un bénéfice net de 167 millions d'euros, contre une perte de 1,35 milliard un an plus tôt à la même période, tiré notamment par des ventes en hausse.

Philips, qui emploie près de 122'000 personnes, dont 14'000 aux Pays-Bas, a longtemps été spécialisé dans la production de téléviseurs et de petit électroménager.

Depuis une dizaine d'années, le groupe développe la production de matériel médical, comme des scanners à résonance magnétique, et des systèmes d'éclairage.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS