Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Frans van Houten, directeur général de Philips, a déclaré que "bien qu'il reste du travail à accomplir, 2018 a bien commencé avec, à périmètre comparable, une hausse de 10% des commandes et de 5% des ventes" (archives).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Le géant néerlandais de l'électronique Philips, recentré sur la santé et le bien-être, a vu son bénéfice trimestriel reculer de 27%. Le groupe a subi le poids d'éléments financiers.

À périmètre comparable, le bénéfice net ressort à 94 millions d'euros (112,5 millions de francs) au 1er trimestre contre 128 millions un an plus tôt, indique Philips dans un rapport publié lundi. Le groupe explique cette dégradation par une hausse des charges de restructuration et d'acquisition, ainsi que par un renchérissement du coût de la dette.

Le chiffre d'affaires recule de 2% sur un an, à 3,9 milliards d'euros. Mais il progresse de 5% si l'on exclut les actifs dont Philips s'est désengagé, notamment l'activité éclairage introduite en Bourse. Les ventes ont été en particulier tirées par le secteur "diagnostic et traitement" et "santé", note le groupe.

"Bien qu'il reste du travail à accomplir, 2018 a bien commencé avec, à périmètre comparable, une hausse de 10% des commandes et de 5% des ventes, et une amélioration de 130 points de base de la marge opérationnelle", a commenté le directeur général, Frans van Houten, cité dans le rapport.

Concernant ses perspectives, Philips réitère son objectif d'une augmentation du chiffre d'affaires de 4 à 6% entre 2017 et 2020.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS