Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Baar ZG - Meyer Burger a profité de la forte demande provenant du solaire au premier semestre 2010, après une année 2009 en recul sur fond de récession économique. Le spécialiste zougois de l'industrie photovoltaïque a doublé son bénéfice net à 23,6 millions de francs.
Le chiffre d'affaires n'est pas en reste avec une croissance de 67% par rapport au premier semestre 2009, à 356,9 millions de francs, a indiqué ce mercredi la firme sise à Baar (ZG). Acquisitions et fusions ont contribué pour un tiers à la progression d'ensemble, sans oublier l'apport de plusieurs grosses commandes.
Perspectives favorablesAu niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a été multiplié par deux et demi (+161%) à 34,4 millions de francs. Pour mémoire, le groupe est issu de la fusion entre Meyer Burger et la société bernoise 3S. Il est spécialisé dans la taille de blocs de silicium et leur découpage en plaquettes.
Après la contraction observée l'an dernier, Meyer Burger fait preuve d'optimisme pour les mois à venir. La croissance escomptée est qualifiée de solide et durable. A la fin juin, les entrées de commandes se montaient à 590,1 millions de francs et le carnet de commandes à 770 millions.
Le chiffre d'affaires pour l'ensemble de 2010 devrait s'élever à 730 millions de francs. La conjoncture favorable, et son impact sur les comptes, permet à Meyer Burger de rembourser partiellement de manière anticipée un emprunt, soit une somme de 20 millions de dollars (autant en francs), intégralement au moyen de liquidités.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS