Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse romande a bien résisté au ralentissement de l'économie mondiale l'an dernier, progressant davantage que la moyenne nationale. Le produit intérieur brut (PIB) des six cantons romands affiche une croissance de 2,4%, atteignant presque un quart du PIB suisse (24,3%).

En raison de la conjoncture délicate dans la zone euro, cette hausse devrait décélérer à 1,4% en 2012, avant d'entamer une nouvelle accélération à 2,5% en 2013, pour autant que la conjoncture mondiale demeure favorable. En chiffres absolus, le PIB s'est monté à 137,4 milliards de francs l'an passé.

Les données relatives au PIB romand ont été communiquées mercredi pour la cinquième année consécutive par les six banques cantonales romandes et le Forum des 100, en collaboration avec l'institut CREA de macroéconomie appliquée de l'Université de Lausanne.

Secteur de l'horlogerie

Une fois de plus, la croissance du PIB romand en 2011 a été plus forte que celle du PIB suisse, avec 2,4% contre 1,9%, et donc un écart considérable, tendance qui se confirme depuis le début du millénaire.

L'analyse de la dynamique romande entre 2001 et 2011 montre en effet que la région est portée par plusieurs branches de l'économie nationale qui y sont concentrées et s'y développent à une vitesse élevée. Il s'agit notamment du secteur de l'horlogerie et du commerce, ainsi que des activités financières et immobilières.

ATS