Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le spécialiste français des surgelés Picard continue de s'étendre en Suisse. Dans une interview au Matin Dimanche, son nouveau président Philippe Dailliez dit espérer qu'une vingtaine de magasins s'y implanteront dans les années à venir.

Aux deux magasins existant déjà dans le canton de Vaud s'ajoutent "trois supplémentaires prévus en février-mars 2016, dont le prochain à Genève", affirme à l'hebdomadaire orange le président de Picard, en poste depuis début octobre. "Neuchâtel et Fribourg sont aussi à l'étude et, pour le canton du Valais, nous sommes très avancés pour l'installation d'un Picard dans la zone commerciale de Conthey."

Philippe Dailliez souhaite ouvrir en Suisse "le plus grand nombre possible de magasins dans le plus petit laps de temps". Et le Français d'ajouter: "une marque n’existe que par la proximité, notre plan est donc d'ouvrir de nombreux points de vente le plus rapidement possible".

Le nouveau président ne craint pas le tourisme d'achat. "En raison de la surgélation, les aliments doivent être placés dans un congélateur au plus tard une heure après leur achat, ce qui limite ce phénomène", confie-t-il dans les colonnes du journal dominical. En outre, les règles douanières se sont durcies, ces dernières années.

Le boulanger industriel zurichois Aryzta a finalisé, fin août, l'acquisition de 49% des actions du numéro un de la vente de surgelés en France. Il se réserve le droit d'exercer une option d'achat dans les trois à cinq ans sur l'intégralité des actions.

Des produits locaux

Picard compte plus de 925 magasins en France, une quarantaine en Italie, une quinzaine en Belgique et une dizaine en Suède. La marque au petit flocon, citée parmi les préférées de l'Hexagone, emploie plus de 4500 collaborateurs et propose plus de 1100 produits surgelés dans ses bacs, y compris boulangerie, plats cuisinés, poisson, viande et légumes.

Interrogé, M. Dailliez assure que Picard travaille et travaillera encore avec les producteurs locaux en Suisse. "Nous avons 35 produits helvétiques qui représentent 15% de nos ventes, principalement des produits bruts comme de la viande et des légumes", souligne-t-il.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS