Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pictet & Cie fait l'objet d'une demande de renseignements générale de la part des autorités américaines. La banque privée genevoise a été informée de la décision du département de la justice des Etats-Unis de soumettre une telle requête.

La demande de renseignements de "nature générale" porte sur les activités de gestion privée en lien avec la clientèle américaine, a indiqué dimanche Pictet & Cie dans un communiqué, revenant sur un article paru dans l'hebdomadaire alémanique "Der Sonntag". L'établissement ne souhaite pour l'heure pas en dire davantage.

Importance du respect

Pictet précise cependant attacher "une importance primordiale au respect des dispositions légales et réglementaires en vigueur dans ses relations d'affaires avec la clientèle américaine". La banque privée dit en cela être fidèle à sa règle de conduite, suivie dans les pays où elle est active.

La banque genevoise a ajouté vouloir collaborer "dans toute la mesure de ses moyens" avec les autorités des Etats-Unis. Les raisons de la demande du département de la justice demeurent inconnues.

Questionnée dans l'émission Forum de RTS La 1ère, l'avocat Charles Poncet a relevé qu'à ce stade la procédure n'avait rien d'inhabituel.

Contexte plus large

La procédure s'inscrit dans un contexte plus large d'investigations des autorités américaines contre onze banques suisses, dont Credit Suisse, Julius Baer, ainsi que les banques cantonales de Zurich et Bâle. Elle comprend notamment la transmission controversée de données bancaires contenant des noms d'employés et des transactions.

Selon "Der Sonntag", le nombre de banques concernées par cette procédure serait désormais de 13, le journal mentionnant outre Pictet & Cie un autre établissement, basé lui à Zurich.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS