Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'actuel président du gouvernement genevois Pierre Maudet et l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan s'étaient rencontrés à plusieurs reprises lors d'engagements à Genève (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Le président du gouvernement genevois se dit "triste" après le décès de Kofi Annan, un "grand ami de Genève et de la Suisse". L'ancien secrétaire général de l'ONU "avait lancé des réformes importantes", a dit samedi à l'agence de presse Keystone-ATS Pierre Maudet.

"C'est un coup. Nous l'avions vu encore au printemps. Il avait des projets" en lien avec la Genève internationale, affirme le président du Conseil d'Etat. Il se souviendra de quelqu'un de "serein, calme, posé mais aussi déterminé". Un défenseur de Genève, notamment dans les années 90 "lorsqu'il était important se battre" pour garantir la venue du siège du Haut-Commissariat aux droits de l'homme.

M. Annan résidait à Genève depuis la fin de son second mandat en 2006. Il avait établi aussi dans cette ville le siège de sa fondation. "Il était devenu très genevois, dans sa capacité à se lier à la société genevoise, dans sa retenue et dans sa capacité à faire de la diplomatie", fait encore remarquer M. Maudet.

Le gouvernement devrait lui rendre un hommage particulier mais des discussions seront menées avec la famille, selon le président. Parmi ses nombreuses récompenses, M. Annan avait notamment reçu le Prix de la Fondation pour Genève.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS