Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pierre Maudet est le seul représentant du Parti libéral-radical (PLR) à briguer le siège laissé vacant par Mark Muller au Conseil d'Etat genevois. Il n'y a pas d'autres candidatures, a indiqué lundi le président du PLR genevois Alain-Dominique Mauris.

Une assemblée des délégués du PLR, programmée mercredi, devra encore confirmer la candidature de l'actuel maire de la Ville de Genève, âgé de 34 ans. Une étape qui ne sera qu'une simple formalité. Les libéraux-radicaux vont en revanche discuter plus longuement des alliances à établir en vue de l'élection partielle du 17 juin.

Siège convoité

"J'ai rencontré les responsables du PDC et de l'UDC et je ferai part des revendications de ces deux partis aux délégués du PLR", a expliqué M. Mauris. Les libéraux-radicaux devront ensuite se positionner par rapport aux deux formations de droite. En ce sens, l'assemblée de mercredi revêt toute son importance.

Le siège PLR à repourvoir au gouvernement genevois est très convoité. Outre Pierre Maudet, le poste intéresse également le président et fondateur du Mouvement citoyens genevois (MCG) Eric Stauffer, le président des Vert'libéraux genevois Laurent Seydoux et le Parti socialiste, qui désignera son candidat samedi prochain.

ATS