Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lucerne - Une pilule contraceptive de la quatrième génération est de nouveau soupçonnée d'avoir causé des complications chez une patiente, qui a été transportée à l'hôpital cantonal de Lucerne. Swissmedic analyse ce nouveau cas.
Selon le "Tages-Anzeiger" de mercredi, une femme de 32 ans domiciliée dans le canton de Nidwald a été hospitalisée il y a deux semaines avec des lésions aux poumons et au cerveau. L'hôpital cantonal de Lucerne confirme à l'ATS qu'elle est actuellement soignée dans cet établissement mais ne donne aucune précision.
C'est le silence aussi du côté de l'Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic. "Nous avons connaissance du cas signalé par l'hôpital cantonal de Lucerne et nous l'analysons comme toutes les autres annonces qui nous sont faites sur des effets indésirés de médicaments", se borne à indiquer Rudolf Stoller, responsable du département pour la sécurité des médicaments.
Deux autres casCe n'est pas le premier cas de complications provoquées par une pilule de la quatrième génération en Suisse. En septembre 2009, une jeune femme est morte d'une embolie pulmonaire dix mois après avoir commencé à prendre le contraceptif "Yaz".
Quelques mois plus tôt, une autre jeune femme était restée gravement handicapée suite elle aussi à une embolie pulmonaire provoquée vraisemblablement par la pilule "Yasmin". Swissmedic a néanmoins décidé de maintenir les deux contraceptifs sur le marché helvétique. Le fabriquant Bayer Suisse a toutefois mis à jour les informations sur les médicaments.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS