Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les enfants placés de force dans des foyers ou des familles et les personnes incarcérées abusivement devraient obtenir une réparation financière. Le Conseil fédéral propose de leur verser 250 à 300 millions de francs. Il a décidé d'opposer un contre-projet à l'initiative populaire dite de réparation.

Ce texte demande la création d'un fonds de 500 millions de francs pour les victimes des mesures de coercition prises avant 1981. Le Conseil fédéral estime lui aussi que le versement de prestations financières aux quelque 12'000 à 15'000 personnes touchées est une "question importante et justifiée".

Le Département fédéral de justice et police (DFJP) est chargé de préparer d'ici l'été un contre-projet indirect à l'initiative "Réparation de l’injustice faite aux enfants placés de force et aux victimes de mesures de coercition prises à des fins d’assistance".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS