Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les ayants droit de l'écrivain J.R.R. Tolkien, auteur du "Seigneur des anneaux", et son éditeur, HarperCollins, demandent 80 millions de dollars (75 millions de francs) de dommages et intérêts au studio Warner Bros pour des violations de copyrights. Des produits dérivés sont en cause.

La plainte a été déposée lundi auprès du tribunal fédéral de Los Angeles. Elle accuse Warner Bros et sa filiale New Line Cinema, d'avoir enfreint leurs droits sur les produits dérivés de "Bilbo le Hobbit" et du "Seigneur des anneaux", en accordant la franchise à des machines à sous et des sites de paris en ligne.

"Ce comportement délictueux a scandalisé la communauté des fidèles de Tolkien, et a causé un préjudice irréparable à son héritage, à sa réputation", affirme la requête.

L'action en justice intervient une semaine avant la première mondiale du "Hobbit: un voyage inattendu", premier épisode d'une trilogie d'adaptations de "Bilbo le Hobbit", réalisées par Peter Jackson. Le cinéaste néo-zélandais était déjà auteur de trois longs-métrages d'après "Le Seigneur des anneaux".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS