Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le festival a eu lieu en plein air, au centre de la ville de Darmstadt (photo symbolique).

KEYSTONE/EPA DPA/SVEN HOPPE

(sda-ats)

Vingt-six femmes qui participaient à un festival de musique à Darmstadt (ouest de l'Allemagne) ont déclaré avoir été victimes d'agressions sexuelles, a indiqué mardi la police de cette ville. Trois demandeurs d'asile pakistanais ont été arrêtés, puis relâchés.

La police de Darmstadt a précisé qu'un total de 14 plaintes avait été déposées dans l'immédiat. Dans la matinée, un précédent bilan faisait état de 18 victimes s'étant fait connaître. Les agressions se sont déroulées dans la nuit de samedi à dimanche lors de ce festival en plein air très fréquenté, en plein centre de la ville.

Les femmes "ont indiqué que d'après elles, les hommes (ayant commis ces faits) sont originaires d'Asie du Sud", selon un communiqué de la police. Celle-ci a fait état de l'interpellation de trois suspects pakistanais avant d'annoncer, sans plus d'explications, leur remise en liberté.

Comme à Cologne

Cette affaire intervient alors que l'Allemagne avait été choquée par des violences en bande commises sur des femmes à Cologne durant la nuit de la Saint-Sylvestre et attribuées par la police à des migrants d'Afrique du Nord.

Des centaines de femmes avaient été victimes de viols, d'attouchements ou de vols par des hommes souvent ivres, sur le parvis de la cathédrale de Cologne. Les autorités locales ont été accusées d'avoir tardé à réagir face à ces agressions d'une ampleur inédite.

A Darmstadt, les victimes ont décrit un scénario similaire à ces faits, expliquant avoir été entourées par des hommes qui ont commis des attouchements sexuels. La police a précisé qu'elle cherchait maintenant à savoir si les agresseurs avaient également l'intention de leur voler quelque chose.

ATS