Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Office fédéral du logement fera les frais de l'austérité voulue par le Conseil fédéral. Au menu: rapatriement à Berne et perte de 13 emplois (image symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

L'Office fédéral du logement sera rapatrié de Granges (SO) à Berne d'ici fin 2021. Treize emplois devraient passer progressivement à la trappe. Le Conseil fédéral a pris vendredi ces décisions dans le cadre de son programme d'économies.

L’objectif est de réduire de près de 25% les charges propres de l’office d’ici à 2025 grâce à des synergies avec une autre unité administrative du Département de l’économie (DEFR), à une utilisation plus rationnelle des surfaces de bureaux et à l’abandon de certaines tâches. Plusieurs programmes d’encouragement arriveront à leur terme au cours de ces prochaines années.

Côté personnel, l'Office fédéral du logement devrait perdre l'équivalent de treize emplois plein temps pour parvenir à environ 25 postes. Les fluctuations naturelles ainsi que la période de mise en œuvre prévue de près de sept ans devraient rendre la nouvelle réglementation socialement supportable, selon le gouvernement.

En raison de cette réduction, le bâtiment de Granges deviendra trop grand et son coût d’exploitation sera disproportionné. Les futurs locaux à Berne ne sont pas encore connus.

Thématique importante

Le Conseil fédéral se défend d'abandonner la thématique du logement. Comme preuve de la "grande importance" qu'il accorde à la question, il met en avant sa décision de proposer un crédit de 250 millions de francs en réponse à l’initiative "Davantage de logements abordables". Cet argent doit servir à augmenter la dotation du fonds de roulement en faveur de la construction de logements d’utilité publique.

L’Office fédéral du logement continuera à fonctionner en qualité de centre de compétence indépendant après son déménagement. Il a vu le jour en 1975 et a déménagé à Granges en 1995. Il continuera d'être responsable de la mise en œuvre des mesures de promotion du logement, des questions liées au droit du bail, de la recherche et de la coordination politique entre les différents niveaux de l’État dans le domaine du logement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS