Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Viktoria Rebensburg a réussi un joli coup au géant de Plan de Corones. L'Allemande s'est imposée avec 0''03 d'avance sur la Norvégienne Ragnhild Mowinckel et 0''66 sur l'Italienne Federica Brignone.

La patronne du géant s'appelle bien Viktoria Rebensburg. L'Allemande de 28 ans a signé son troisième succès de l'hiver dans la spécialité et sa 16e victoire en Coupe du monde. La championne olympique 2010 sera à n'en pas douter la favorite à Pyeongchang dans sa discipline de prédilection.

Mais la skieuse de Kreuth a eu chaud. Brillante sur le premier parcours, Ragnhild Mowinckel a bien failli s'imposer pour la première fois de sa carrière. Il n'aura manqué que quelques centièmes à la Norvégienne. Lauréate l'an dernier, Federica Brignone démontre qu'elle se sent bien sur cette piste avec sa troisième place.

20e de la première manche, Mélanie Meillard a effectué une très belle remontée pour entrer dans le top 10 à une bonne 9e place. Avec un dossard dans les quinze pour la première fois en raison de l'absence de Sofia Goggia, la skieuse d'Hérémence aurait même pu faire mieux si elle avait réussi un haut de mur aussi bon que son bas lors de son deuxième parcours.

Mais l'essentiel pour la Valaisanne d'origine neuchâteloise est d'avoir pu skier comme elle sait le faire avant les courses de Lenzerheide, où elle s'est entraînée il y a peu.

Moins impériale que Meillard, Wendy Holdener (18e de la première manche) a toutefois su se reprendre lors de son 2e run. Sans parvenir à confirmer son excellente 4e place de Kranjska Gora, la Schwytzoise obtient son quatrième top 10 cette saison avec cette 10e place.

La déception est vive pour Lara Gut. Seulement 24e au terme du premier tracé, la Tessinoise n'a pas su gommer ses erreurs sur le deuxième parcours pour échouer au 26e rang. Avec sa propension à balancer ses skis et à abuser de la dérive, la récente gagnante du super-G de Cortina n'a jamais trouvé le bon rythme dès que la pente est devenue plus forte.

Aura-t-elle le temps de corriger ça avant les JO ? Réponse ce week-end à Lenzerheide. Quatrième Suissesse qualifiée en seconde manche, Simone Wild a fini 22e.

Eliminée lors du super-G de Cortina, Mikaela Shiffrin a mordu la poussière pour la deuxième fois de suite. Une bête faute sur l'intérieur a mis à terre celle qui domine le classement général de la Coupe du monde.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS