Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Suite à la vente de Notenstein La Roche à Vontobel, Raiffeisen et Arizon ont procédé à des suppressions de postes (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Un plan social a été négocié pour une cinquantaine d'employés de Raiffeisen Suisse et d'Arizon Sourcing touchés par des suppressions de postes consécutives à la vente de la banque privée Notenstein La Roche à son homologue zurichoise Vontobel, finalisée début juillet.

Suite à la transaction, des activités jusqu'alors exercées par des collaborateurs de Raiffeisen et d'Arizon ont disparu, explique l'Association suisse des employés de banque (ASEB) mercredi dans un communiqué. Selon elle, le plan social négocié "offre à tous une solution équitable", avec des conditions particulièrement favorables aux collaborateurs les plus âgés.

Le contenu du plan social a été présenté aux employés concernés lors d'une réunion et accepté à l'unanimité. L'ASEB souligne le "dialogue constructif" et l'ouverture des responsables des deux entreprises dans la recherche de solutions, qui ont permis d'éviter des cas de rigueur. Et de citer notamment la retraite anticipée et le soutien pour la recherche d'un nouvel emploi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS