Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nils Planzer, patron de la société zurichoise homonyme de transport et logistique, se dit intéressé à investir dans CFF Cargo (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

La société zurichoise Planzer de transport et logistique pourrait être intéressée à investir dans CFF Cargo, affirme son directeur. L'entreprise familiale inaugure jeudi son dernier centre rail-route en Suisse romande.

"Une possibilité serait peut-être que des investisseurs privés prennent des parts minoritaires dans l'entreprise", avance Nils Planzer dans les colonnes du Matin Dimanche, à propos de la rentabilité de CFF Cargo. Et de signaler que c'est déjà le cas pour la division internationale.

"Si cela devait se réaliser pour la partie suisse, Planzer pourrait être intéressée à investir", déclare l'entrepreneur. Le groupe familial, qui compte 4800 employés, vient de mettre en service un centre de transbordement de la route au rail à Penthalaz (VD), devisé à 80 millions de francs.

L'entreprise envisage pour son nouveau centre romand des entrepôts avec une gestion automatisée des marchandises à l'avenir, explique Nils Planzer. Désormais aussi active sur le marché des petits colis, elle développe un nouveau service qui permettra de se faire livrer sur le lieu de son choix.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS