L'artiste Roland Roos a rendu à Zermatt (VS) la plaque commémorative qu'il avait démontée au sommet de la Pointe Dunant dans un acte de protestation. La présidente de la commune exige désormais que l'alpiniste amateur aille fixer la plaque où il l'avait enlevée.

La plaque en l'honneur du fondateur de la Croix-Rouge Henry Dunant se trouve désormais dans le bureau de la présidente de Zermatt Romy Biner-Hauser, indique cette dernière à Keystone-ATS, confirmant une information révélée par le Blick. "Nous exigeons que Roland Roos aille réinstaller la plaque dès que les conditions météo le permettront", ajoute-t-elle.

La commune a en outre décidé de retirer la plainte pénale qu'elle avait déposée contre l'artiste. En septembre, ce dernier était monté sur la Pointe Dunant (4632m), deuxième plus haut sommet suisse, pour en démonter la plaque commémorative.

Action contre les ventes d'armes

Roland Roos entendait ainsi dénoncer le "double langage" d'une Suisse vantant ses oeuvres humanitaires et assouplissant pourtant les règles d'exportations d'armes. Le Conseil fédéral est revenu mercredi sur sa décision en la matière.

La plaque a figuré parmi des travaux présentés par plusieurs artistes au musée Haus Konstruktiv à Zurich. Contrairement à ses confrères, Roland Roos s'est toutefois vu geler la bourse de 24'000 francs qui lui était destinée. La conseillère d'Etat zurichoise Jacqueline Fehr (PS) en a décidé ainsi en raison de son acte illégal.

La Pointe Dunant s'appelait "Pointe Est" jusqu'en 2014, lorsqu'elle a reçu son nouveau nom, assorti d'une plaque commémorative en mémoire d'Henry Dunant.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.