Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bruxelles - L'artiste belge Plastic Bertrand a reconnu mercredi qu'il n'avait pas chanté le tube de 1977 "Ca plane pour moi", ni ses quatre premiers albums. Il se dépeint toutefois comme une victime instrumentalisée par leur véritable interprète, Lou Deprijk.
"Moi je veux bien dire que ce n'était pas ma voix, mais il faut alors aussi dire que tout cela a été monté de toutes pièces par Lou Deprijk", a-t-il déclaré au journal belge Le Soir.
M. Deprijk, qui avait produit et composé la célèbre chanson, "m'a demandé de fermer ma gueule en échange de 0,5% des droits, en me promettant qu'il ferait avec ma voix une nouvelle version. Ce qu'il n'a jamais fait bien sûr", a assuré Plastic Bertrand.
Interrogé sur ses quatre premiers albums - publiés de 1977 à 1981 et que M. Deprijk affirme avoir également interprétés alors que Plastic Bertrand se contentait d'apporter son image en play back - le chanteur a lancé: "Mais c'est moi la victime. Je voulais chanter, mais il m'interdisait l'accès au studio".
Parmi ces quatre albums, figurent d'autres succès composés par Lou Deprijk comme "Stop ou encore", "Sentimental moi", "Tout petit, tout petit la planète".
Affirmant en avoir "marre" de tout le bruit autour de cette affaire, Plastic Bertrand a menacé d'"attaquer à nouveau Lou Deprijk en diffamation", bien qu'il ait déjà perdu un premier procès de ce genre en France, parce qu'il avait traité d'"escroc" son ancien associé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS