Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Plastic Bertrand a assuré qu'il était bien l'interprète de son succès de 1977 "Ça plane pour moi". Le doute s'est à nouveau immiscé dans les esprits à la suite d'un article du journal belge Le Soir dans lequel le chanteur semblait dire le contraire.
Depuis le début des années 1980, une rumeur court selon laquelle c'est le producteur de Plastic Bertrand, Lou Deprijck, qui prête sa voix à "Ça plane pour moi", un tube qui s'est vendu à huit millions d'exemplaires. Mais sur Europe 1, un Plastic Bertrand "à bout", a réaffirmé qu'il était bien l'interprète de cette chanson.
"Je l'ai toujours dit, ce sera toujours ma version définitive, je suis l'interprète de 'Ça plane pour moi'(...) Point barre", a-t-il déclaré.
Selon lui, l'information du journal Le Soir "vient d'une conversation privée, complètement 'off'". "Au bout de trois jours d'interview j'ai dit: 'je t'avoue ce que tu veux, mais je veux qu'on me foute la paix', sur ce ton de l'ironie", s'est-il défendu.
Plastic Bertrand, dont le vrai nom est Roger Jouret, a dit son intention de porter plainte. Il a ajouté que cette polémique avait fait l'objet d'un jugement lui donnant raison en 1998, confirmé en 2006. "Je n'ai aucun procès à ce jour aux fesses, rien, rien, rien, alors qu'on me lâche maintenant !", a dit le chanteur. "J'en ai ras-le-bol".
"Je voudrais juste un peu de respect. Je ne suis accusé de rien et on me traite comme de la merde. Ça suffit, basta!", a-t-il conclu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS