Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le public a afflué samedi à l'ouverture d'Aquatis.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Aquatis a ouvert ses portes samedi sur les hauts de Lausanne. Les visiteurs ont afflué pour découvrir les 46 aquariums et terrariums de cet espace dédié à l'eau douce. Beaucoup d'enfants étaient de la partie.

Vers 11h30, plus de 720 visiteurs avaient passé l'entrée de cet aquarium-terrarium, le plus grand d'Europe consacré à l'eau douce. Le centre propose un voyage ludique et pédagogique à travers les cinq continents, du glacier du Rhône jusqu'à la moiteur de la serre tropicale amazonienne. Avec un message: il faut préserver l'eau douce.

Retards obligent, la date d'ouverture avait été plusieurs fois repoussée. Samedi, après un rush final intensif, Aquatis a pu ouvrir dans de bonnes conditions, même si des ajustements restent à faire.

"Environ les trois quarts des poissons sont là. Il y en a dans tous les aquariums", a expliqué à l'ats Frédéric Pitaval, ingénieur en aquariologie, qui reconnaît "quelques difficultés techniques".

Eau trouble

Certains bassins, remplis tardivement, ont encore une eau trouble. Ailleurs des poissons, comme les raies, se sont ensablées, remettant du sable en suspension. "Les limons seront filtrés, mais cela prend un peu de temps. Ce sont les contraintes du vivant", relate le spécialiste.

Certaines espèces vont arriver en novembre ou décembre. "Il faut attendre qu'il fasse plus froid. Il y a des périodes où on ne peut pas manipuler et transporter des poissons", a ajouté l'ingénieur. Aquatis abritera 10'000 poissons et une centaine de reptiles.

Projections et jeux de miroirs sur les murs, sols et plafonds, messages audio, tout est fait pour plonger - virtuellement - le visiteur dans l'élément aquatique. Le spinosaure articulé - une reconstitution - qui bouge la tête et ouvre la gueule près du grand bassin sur l'évolution rencontre un gros succès auprès des enfants. "Papa, c'est un crocodile ?", demande une petite fille.

Petits et grands

Difficile, précisément, d'apercevoir le crocodile du Nil, qui reste totalement immergé dans un coin de son bassin. Mais des poissons colorés comme le labido jaune ou l'étoile de mer rouge sont au rendez-vous. Et aussi des espèces bizarres ou de gros calibres, comme le pacu, cousin herbivore du pirhana, ou l'arapaima, qui mesure pour l'heure environ 1,5 mètre mais peut atteindre les 4,5 mètres.

La scénographie réserve des surprises: dans une cabane délabrée, sous un pupitre d'écolier en bois, se cache un taïpan du désert, le serpent le plus venimeux du monde. Sa morsure contient une dose de venin suffisante pour tuer 100 adultes.

Opposants

Mais l'ouverture de l'aquarium ne séduit pas tout le monde. "Ne soyons pas captivés par la captivité" et "AQUATrISte, prison pour animaux" dénonçaient une cinquantaine d'animalistes samedi matin devant l'entrée.

"Il ne s'agit pas de savoir si les animaux sont bien traités ou non. C'est une question de principe: est-ce juste de les prélever de leur milieu naturel pour les enfermer ici", explique Fabien Truffer, porte-parole de l'association antispéciste PEA.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS