Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une pluie de météores est attendue les nuits du 11 au 13 août (archives).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Les Perséides sont de retour dans le ciel nocturne du 11 au 13 août. La lune va toutefois gêner les observateurs jusque vers minuit.

Chaque été, la Terre croise la trajectoire des Perséides. Cette pluie de météores est la plus importante de l'année. Il s'agit de débris de la comète Swift-Tuttle, du nom de ses découvreurs Lewis Swift et Horace Tuttle, en 1802.

En pénétrant dans l'atmosphère terrestre à 200'000 km/h, ces grains de poussière s'échauffent et se désintègrent. Le phénomène est observable à l'oeil nu. Par un effet de perspective, les Perséides semblent toutes provenir d'un même point de fuite, le radiant. Il se trouve dans la constellation de Persée, d'où le nom de cette pluie de météores.

Pour bien observer les Perséides, il vaut mieux qu'il fasse très sombre. Cette année, la Lune va quelque peu gêner le spectacle jusque vers minuit, a indiqué l'Observatoire astronomique Eschenberg, à Winterthour (ZH).

ATS