Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le bilan des pluies torrentielles qui frappent le sud-est du Brésil depuis décembre s'élève à au moins 33 morts, dont cinq personnes victimes d'un glissement de terrain retrouvées mercredi, a annoncé la défense civile.

Cinq membres d'une même famille, dont une femme enceinte de deux mois, ont été piégés dans leur véhicule qui a été enseveli par la boue lundi à Sapucaia, au nord de l'Etat de Rio. Leurs cadavres ont été retrouvés mercredi, a annoncé à la presse Marco Antonio Teixeira, coordinateur local de la défense civile.

Ce seul glissement de terrain, qui a enseveli plusieurs habitations de Sapucaia, a fait un total de 18 tués après les fortes pluies des dernières semaines dans le sud-est du Brésil. La région est isolée car les routes sont coupées et les secours ne peuvent arriver que par hélicoptère.

Le Brésil a lancé lundi un plan d'urgence visant avant tout les Etats du sud-est du pays, Minas Gerais, Espirito Santo et Rio de Janeiro, frappés par les intempéries depuis fin décembre. Le gouvernement a dénombré 2,5 millions de personnes affectées par les intempéries (déplacés et victimes de dégradations matérielles).

Il y a tout juste un an, l'Etat de Rio de Janeiro avait enregistré plus de 1300 morts et disparus en raison de pluies diluviennes et d'éboulements de terrain dans sa région montagneuse.

ATS