Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Par chance, aucune victime n'est à déplorer pour l'instant en Argentine à la suite des fortes pluies (photo symbolique).

Keystone/AP/NATACHA PISARENKO

(sda-ats)

De fortes pluies se sont abattues ces derniers jours dans plusieurs régions d'Argentine, battant même dans certains cas des records historiques. Ces intempéries ont provoqué des évacuations, sans toutefois avoir fait de victime dimanche.

L'une des villes les plus touchées est Comodoro Rivadavia, un port de Patagonie sur la côte Atlantique comptant 180'000 habitants à 1760 km au sud de Buenos Aires. Dimanche, 1500 habitants étaient toujours évacués dans 26 centres d'accueil, a déclaré le maire de la ville Carlos Linares à la télévision.

La ville a reçu en trois jours 286 mm de pluie, soit un chiffre supérieur à la moyenne annuelle de 238 mm. "Il faut maintenant aider les gens, après il faudra reconstruire la ville. Rues, ponts et canalisations ont été détruits, il y a des mètres de boue dans les quartiers", a déclaré le maire.

A Santa Rosa, une ville de 103'000 habitants à 600 km au sud de Buenos Aires, 3000 personnes ont dû être évacuées depuis jeudi après 300 mm de précipitations, alors qu'habituellement il tombe en moyenne 92 mm pour tout le mois de mars.

Dans la province de Catamarca (nord-est), le mois de mars a été le plus arrosé en 32 ans: les fleuves ont débordé, détruisant des routes et isolant les populations éloignées des centres urbains.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS