Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le dernier patient connu d'Ebola en Guinée est sorti du centre de traitement où il avait été admis, ont indiqué mercredi les autorités. Sa guérison a déclenché le compte à rebours de 42 jours pour proclamer à nouveau la fin de la transmission du virus dans le pays.

La Guinée avait été déclarée débarrassée de l'épidémie le 29 décembre.

Le centre de traitement avait rouvert en urgence après l'annonce officielle, le 17 mars, de la résurgence d'Ebola en Guinée. Il avait traité avec succès une autre malade d'Ebola, une fille de 11 ans, qui en est sortie le 8 avril.

Des cas au Libéria

Les nouveaux cas en Guinée ont été découverts à Koropara (sud), près de la frontière avec le Libéria, après le décès le 27 février d'une femme qui a commencé à présenter des symptômes vers le 15 février, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Depuis cette résurgence, qui s'est également propagée au Libéria, avec trois cas confirmés, la Guinée a "eu en tout dix cas, dont huit décès d'Ebola" et deux guérisons, a précisé un responsable de la coordination nationale de lutte contre Ebola.

Partie en décembre 2013 de Guinée forestière (sud), l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest a fait officiellement plus de 11'300 morts sur quelque 28'000 cas recensés, à plus de 99% en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone.

ATS