Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une infirmière lit un mémo concernant le virus Ebola dans un hôpital de Monrovia au Libéria.

KEYSTONE/EPA/AHMED JALLANZO

(sda-ats)

Le Libéria n'a officiellement plus de cas d'Ebola. Les deux derniers malades connus sont sortis le 29 avril du centre de traitement où ils étaient internés.

Il s'agissait de deux enfants, des frères âgés de deux et cinq ans. Tous deux ont bien réagi au traitement et sont guéris depuis la semaine dernière. Des tests ont montré qu'ils n'ont plus le virus Ebola. La sortie d'hôpital du dernier patient déclenche le compte à rebours de 42 jours - deux fois la durée maximale d'incubation du virus - pour proclamer de nouveau la fin de la transmission d'Ebola dans le pays.

Alors que l'on pensait le Libéria débarrassé du virus depuis la mi-janvier, trois nouveaux cas avaient été découverts à Paynesville, dans la banlieue de Monrovia, dont les deux derniers patients libérés. Il s'agissait du troisième épisode d'Ebola au Libéria.

La sortie d'hôpital des deux derniers patients intervient deux semaines après celle du dernier malade en Guinée voisine.

Partie fin 2013 du sud de la Guinée, l'épidémie en Afrique de l'Ouest a fait officiellement plus de 11'300 morts, essentiellement en Guinée, en Sierra Leone et au Libéria, dont 4808 dans ce dernier pays.

ATS