Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Thomas Baur, responsable du réseau postal, présentait mercredi à Berne le résultat des discussions avec le canton de Vaud et la liste des offices postaux qui pourraient fermer d'ici 2020.

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

La restructuration du réseau postal continue. Mercredi, La Poste annonçait les changements pour les cantons de Vaud et du Jura: 49 sur 127 offices postaux, respectivement 15 sur 31 pourraient disparaître d'ici 2020.

"Nous ne le faisons pas pour le plaisir", annonce d'emblée Thomas Baur, responsable du réseau, lors d'un point de presse à Berne. Mais le comportement des clients a changé et La Poste s'y adapte.

Pour les offices "à examiner", La Poste estime qu'il faut chercher une solution en discussion avec les communes concernées. Elle procédera à un "examen minutieux au cas par cas". Les responsables régionaux auront toutefois une marge de manoeuvre.

L'agence en partenariat est la solution privilégiée par le géant jaune. "Parce que La Poste reste au village", indique M. Baur.

Offices garantis

La Poste souhaite introduire environ 15 points de service supplémentaires dans le canton de Vaud et entre cinq et sept dans le Jura. Ces points d'accès ne présentent pas de véritable alternative, a réagi le syndicat syndicom. "Ils n'offrent qu'une seule ou un très petit nombre de prestations".

Dans le canton de Vaud, 78 filiales traditionnelles sont garanties jusqu'en 2020, et 16 dans le Jura. Au-delà de cette date, "il n'est pas sérieux de donner des garanties", souligne le responsable du réseau. "Nous ne savons pas quel sera le comportement des clients d'ici là. Le futur est une inconnue." Il assure toutefois qu'aucun plan n'est agendé pour "janvier 2021".

Durant ces premières discussions, La Poste est allée à la rencontre des cantons et des clients. Ceux-ci ont pu se renseigner sur les différents services proposés et poser leurs questions. L'entreprise a pris en compte différentes requêtes concernant le service universel et introduira les premières nouveautés en septembre 2017.

La Poste proposera notamment le versement en espèces à domicile dans toutes les localités qui disposent uniquement d'une filiale en partenariat. Cette solution existe depuis dix ans et n'a jamais posé problème, précise M. Baur.

Prochaines étapes

Les dialogues avec l'ensemble des cantons se terminent à la fin du mois. "C'est alors que le travail commence", a dit M. Baur. En effet, il faudra parler avec chaque commune et examiner jusqu'à la fin 2020 les solutions pour les offices menacés.

Thomas Baur assure que les fermetures sans solution de remplacement seront évitées et que des solutions adaptées seront recherchées pour les collaborateurs touchés. Il faudra peut-être faire preuve de flexibilité et travailler dans un autre village, mais "nous ferons tout pour éviter les licenciements".

Environ 1200 personnes pourraient être touchées, dont 62 emplois équivalents plein temps dans le canton de Vaud. Le Gouvernement jurassien s'inquiète. Selon lui, 17 emplois équivalents plein temps pourraient être supprimés, sur les 63 du réseau jurassien. Le canton demande à La Poste "de tout entreprendre afin d'éviter d'éventuels licenciements".

Mort des agences

La Poste passe outre la décision du Conseil national du 30 mai dernier, souligne syndicom. La Chambre du peuple avait adopté une motion "contre le démantèlement actuel", écrit le syndicat. Celui-ci demande que les discussions avec La Poste ne se poursuivent qu'une fois la loi sur la poste révisée. "C'est le seul moyen d'éviter que nous soyons placés devant des faits accomplis", estime-t-il.

Concernant la demande du Conseil national de proposer le versement en espèces dans les agences, cela signifierait leur mort, estime Thomas Baur. Elles devraient répondre à d'importants critères de sécurité. Mais la pharmacie du coin ne peut pas s'y conformer, explique le responsable de La Poste.

900 offices

La Poste avait annoncé sa stratégie en octobre 2016. Elle veut multiplier ses points d'accès, qui passeront de 3700 à au moins 4000. Mais les offices de poste traditionnels seront réduits de 1400 à 800 ou 900.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS