Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus d'un millier de Palestiniens ont été arrêtés par Israël depuis début octobre et la nouvelle spirale de violence entre Israéliens et Palestiniens. Ce chiffre inclut les arrestations menées en Cisjordanie, à Jérusalem et parmi les Israéliens arabes.

Parmi les villes les plus concernées figurent Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, avec 221 interpellations enregistrées, Jérusalem (201) et Ramallah (138), a indiqué dimanche le club des prisonniers palestiniens. Quant aux Israéliens arabes, 160 d'entre eux ont été appréhendés.

Parmi les plus de 1000 Palestiniens, 87 ont été placés en détention administrative, un régime extrajudiciaire qui permet aux autorités israéliennes d'incarcérer des suspects sans inculpation ni procès pour six mois renouvelables indéfiniment.

Selon le club, plus de 6000 Palestiniens sont actuellement détenus par Israël, dont 420 en détention administrative.

Depuis le début du mois, 53 Palestiniens et un Israélien arabe ont été tués dans des heurts avec les forces israéliennes ou - pour près de la moitié d'entre eux - pour avoir commis ou tenté de commettre des attaques à l'arme blanche ou à feu, qui ont fait huit morts parmi les Israéliens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS