Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Plus d'une vingtaine de feux suspects en une nuit à Genève

Des pompiers sont intervenus pour éteindre l'incendie d'un parking souterrain au Petit-Lancy. Une cinquantaine d'habitants ont été évacués.

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Plus d'une vingtaine de feux suspects, dont deux incendies plus importants au Lignon et au Petit-Lancy, ont éclaté dans la nuit de mercredi à jeudi à Genève. Plus de 150 personnes ont dû être évacuées.

"Nous privilégions une piste malveillante", a déclaré jeudi matin Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police genevoise. Il n'est pas exclu que certaines personnes aient profité de la nuit d'Halloween pour commettre ces actes, a-t-il ajouté.

Une enquête est en cours. A ce stade, il n'y a eu aucune interpellation. Entre 19h00 et 1h30, les pompiers du Service d'incendie et de secours (SIS), sont intervenus principalement en Ville de Genève pour éteindre des feux de poubelles, de containers et d'un scooter.

Parallèlement à ces multiples interventions, le SIS a dû se rendre dans la cité de Lignon à Vernier (GE) où pour la troisième fois en moins de deux jours, du matériel était en feu au rez-de-chaussée. La fumée s'est rapidement propagée dans trois allées nécessitant l'évacuation d'une centaine de personnes, a indiqué le commandant du SIS Nicolas Schumacher.

Parmi les sinistrés pris en charge dans le poste médical avancé, de nombreuses personnes âgées et à mobilité réduite qui résident dans l'immeuble touché. Dix personnes ont été contrôlées à l'hôpital suite à l'inhalation de la fumée. Les habitants ont pu regagner leur logement vers 23h00.

Véhicules en feu

A 5h06, l'alarme a retenti pour un nouvel incendie, dans un parking au sous-sol d'un immeuble au Petit-Lancy. Trois véhicules étaient en feu, causant un important dégagement de fumée et de nombreuses déflagrations en raison des pneus et des airbags qui explosaient, a précisé le commandant Schumacher.

Une cinquantaine d'habitants ont dû être évacués et un poste médical avancé a à nouveau été déployé pour prendre en charge la quarantaine de personnes intoxiquées. Six ont fini à l'hôpital. Un pompier des SIS a aussi été blessé lors de cette intervention. Il souffre de problèmes d'ouïe suite à une explosion.

Dalle endommagée

Un abri de la PC a été ouvert pour accueillir les sinistrés. Les opérations devaient se poursuivre jusque dans l'après-midi. Les spécialistes devaient étayer une dalle qui présente des risques d'effondrement. Au final, la quasi totalité du corps du SIS a été engagé pendant la nuit, soit une centaine de pompiers. Ils ont été épaulés par les pompiers volontaires des communes.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.