Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La collecte de fonds lancée pour aider l'imprimerie endommagée lors de l'assaut des forces de l'ordre contre les tueurs de "Charlie Hebdo", s'est achevée samedi avec 102'095 euros à son compteur, selon le site Leetchi.com. Son propriétaire avait été retenu brièvement en otage.

Lancée sur Internet le 21 janvier par l'association des commerçants de Dammartin-en-Goël, cette collecte visait à aider le propriétaire de l'imprimerie CTD à "reprendre son activité dans les plus brefs délais", selon le premier adjoint au maire de la commune.

L'imprimerie a été partiellement détruite lors de l'assaut lancé le 9 janvier par le GIGN contre les deux frères Kouachi, qui s'étaient retranchés dans le bâtiment. Outre des dégâts sur la façade, trois machines d'impression de l'entreprise ont été détruites. Chacune coûte entre 80'000 et 100'000 euros.

Le gérant de l'entreprise a déjà reçu 70'000 euros de ses assureurs pour préparer un redémarrage de son activité, avait indiqué au début février la fédération française des sociétés d'assurance.

Le jour de l'attaque, il avait été retenu comme otage pendant une heure et demie par les frères Kouachi. L'un de ses employés, âgé de 26 ans, était resté huit heures et demie sans bouger, caché dans un meuble étroit sous un évier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS