Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Damas contrôle désormais près de 60% de la Ghouta, d'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

KEYSTONE/AP Army Of Islam

(sda-ats)

Plus de 1000 personnes ont besoin d'une évacuation médicale urgente dans la partie rebelle de la Ghouta orientale, selon les Nations unies. Une offensive meurtrière du régime syrien cible l'enclave depuis trois semaines.

L'enclave rebelle subit un siège asphyxiant depuis 2013, ayant rendu quasiment impossible l'accès à la nourriture et aux médicaments pour ses quelque 400'000 habitants. "Plus d'un millier de personnes doivent urgemment être évacuées de l'enclave rebelle pour des raisons médicales. Il s'agit, en majorité, de femmes et d'enfants", a indiqué Linda Tom, porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) à Damas.

Selon l'OCHA, figurent 77 "cas prioritaires" parmi le millier de malades ou blessés nécessitant une sortie urgente du bastion rebelle encerclé. En parallèle, 28 hôpitaux, cliniques et dispensaires ont été visés et neuf professionnels de santé ont été tués depuis le début de l'offensive, d'après la même source.

Dans cette région stratégique aux portes de la capitale, les forces loyalistes étouffent chaque jour davantage l'enclave soumise à un siège asphyxiant depuis cinq ans. Damas en contrôle désormais près de 60%, d'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'offensive du régime syrien qui vise à reprendre l'intégralité de ce dernier bastion rebelle en lisière de la capitale a fait depuis le 18 février 1144 morts, dont 240 enfants, et plus de 4400 blessés, selon l'OSDH. Ces victimes viennent s'ajouter à l'effroyable bilan humain de la guerre en Syrie, déclenchée il y a bientôt sept ans et qui a désormais fait plus de 350'000 morts, d'après l'ONG.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS