Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Durant la première semaine de septembre, le corps des gardes-frontière a compté 1164 entrées irrégulières en Suisse. Dans 856 cas, dont 750 au Tessin, les personnes arrêtées ont été reconduites à la frontière.

Comme lors des deux dernières semaines du mois d'août, les entrées irrégulières ont à nouveau augmenté au Tessin: 1013 cas ont été enregistrés, selon les chiffres publiés lundi par le corps des gardes-frontière. Depuis mars le canton italophone répertorie le plus grand nombre d'entrées irrégulières.

Entre le 8 et le 14 août, les gardes-frontière suisses avaient compté 1767 cas d'entrées irrégulières pour ce seul canton, un record. Ils comptaient 7640 cas sur l'ensemble du mois.

Durant la même période en 2015, seule une fraction de ces cas a été renvoyée par le corps des gardes-frontière. Il s'agit de cas et non de personnes, car les migrants essaient souvent à plusieurs reprises de traverser la frontière après un refoulement.

La majorité des personnes pincées durant la première semaine de septembre proviennent de Guinée, devant des Erythréens, des Ethiopiens et des Gambiens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS