Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Plus de 13'500 participants annoncés

Le succès populaire du Marathon de Lausanne, dont l'édition 2018 aura lieu dimanche, est déjà assuré. Plus de 13'500 coureurs sont inscrits selon les organisateurs, qui ont rencontré la presse lundi.

L'événement comprendra cinq courses, les principales étant le marathon, le semi-marathon et la course de 10 kilomètres. Une épreuve de "walking" et une autre de "nordic walking" sur 10 km sont également au programme.

Pour le marathon, il reste encore quelques centaines de places de libres et il est encore possible de s'inscrire. "Nous avons préféré ne pas augmenter le nombre maximal de participants", ont déclaré les organisateurs, qui désirent garder des conditions optimales pour les coureurs et éviter notamment la création de bouchons. "Nous voulons du confort et de l'émotion."

La promotion du marathon en Suisse et à l'étranger progresse. Les organisateurs sont d'ailleurs contents de l'augmentation du nombre d'athlètes français, allemands et américains dans la course. De même, ils se réjouissent de la présence de nombreux coureurs bernois, alors que le Marathon de Lucerne a lieu le même jour.

Laura Hrebec sur semi-marathon

L'édition 2018 comptera huit athlètes d'élite pour le marathon, 13 pour le semi-marathon et 18 pour les 10 km. Cette dernière course, prisée pour son caractère plus explosif, reste très attractive pour les athlètes de haut niveau.

Les favoris pour le marathon sont, du côté des hommes, les jumeaux français Guillaume et Romain Adam, même s'il s'agira de leur premier marathon officiel. Chez les femmes, la favorite est l'Ethopienne d'Ecublens Feyssa Meskerem-Biftu. Pour le semi-marathon, les hommes à battre seront le Marocain Jaouad Oumellal, vainqueur sortant, et le Kényan Hezekiel Meli, un athlète de "très, très haut niveau" selon les organisateurs.

Chez les femmes, Laura Hrebec partira avec les faveurs du pronostic dans le semi-marathon. Appréciée du public, la Vaudoise a décidé de renoncer au marathon lausannois, qu'elle avait gagné en 2017, à cause d'un été chaud rendant les entraînements plus difficiles et de sa participation au marathon des Championnats d'Europe de Berlin en août. Prête pour la course, elle dit apprécier Lausanne, "le marathon où on a envie de regarder le paysage".

Quant aux 10 km, il s'agira de la "course la plus dense, avec une belle bagarre au haut niveau" selon les organisateurs. Bernard Matheka, le "Kényan de poche", est considéré comme le favori à sa propre succession sur un parcours "ultra-rapide". Chez les femmes, on retrouvera notamment sa compatriore Mercyline Jeronoh.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.