Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les douaniers de l'aéroport de Zurich ont découvert 261 mygales inoffensives l'homme contenues dans six boîtes. Dix sont mortes durant le transport. Un Suisse voulait les importer illégalement de la République dominicaine. Leur destinataire, Helvète lui-aussi, détient déjà 665 mygales importées en fraude.

Emballées dans des pochettes en matière synthétique, les mygales découvertes début août ont été confiées dans un premier temps au zoo de Zurich. Issues de l'espèce protégée "brachypelma smithi", elles ont entretemps été placées ailleurs, a indiqué mercredi à l'ats Nicole Spiess, cheffe de service adjointe du bureau d'enquête de la douane de l'aéroport.

Le livreur de mygales était allé chercher les petites bêtes velues à huit pattes en République dominicaine pour le compte d'un éleveur et vendeur d'araignées. Celles-ci avaient auparavant été capturées en Amérique centrale, puis achetées.

Par colis

Lors d'une perquisition au domicile de l'éleveur suisse, les enquêteurs ont découvert 665 autres mygales non venimeuses de type theraphosidae et 72 chilopodes carnivores, tous importés illégalement d'Amérique centrale par colis postal. Leur propriétaire a pu les garder car ces bêtes ne sont pas protégées.

Il sera toutefois poursuivi pour violation de la loi sur la TVA dans ce cas-ci. En revanche, l'importation illégale des mygales protégées lui vaudra en plus une poursuite pour violation de la législation sur la protection des espèces et des animaux. Il en va de même pour son livreur.

ATS