Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Confédération investira 3,07 milliards, soit en moyenne 750 millions de francs par an jusqu'en 2015, pour achever le réseau des routes nationales. Les cantons de Berne, du Valais et du Jura en seront les principaux bénéficiaires.

Le Conseil fédéral a approuvé mercredi le huitième programme de construction à long terme pour l'achèvement des routes nationales. Le réseau est en service à près de 95%. Il reste environ 100 kilomètres de routes à y intégrer.

Ce sont essentiellement les autoroutes A5 et A16 (Transjurane) dans les cantons de Berne et du Jura, A9 dans le Haut-Valais et A4 dans les cantons d'Uri et de Schwyz qui doivent être achevées. Dès l'an prochain, les tronçons Loveresses - Tavannes (A16/BE) et le contournement de Lungern (A8/NW) seront en service.

Moyens suffisants

Suivront la portion Moutier Sud - Court (A16/BE) et le contournement de Serrières (A5/NE) en 2013 avant Bure - Porrentruy Ouest (A16/JU) en 2014. Parmi les autres grands projets figurent le contournement de Bienne Ouest (A5/BE) et celui de Viège, du bois de Finges et de Riedberg (A9/VS).

Les moyens financiers destinés à l'achèvement du réseau de 1892,5 kilomètres proviennent du fonds d'infrastructure et s'élèvent à 8,5 milliards de francs. Selon l'état actuel des connaissances, ils suffiront puisque les coûts finaux sont estimés à 8,3 milliards de francs.

Le programme de construction à long terme est approuvé par le Conseil fédéral tous les quatre ans. Le budget 2012 prévoit 740 millions. Le plan financier inclut 800 millions pour 2013, 780 millions pour 2014 et 750 millions pour 2015.

ATS