Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'armée turque a tué plus de 30 combattants kurdes au cours d'une opération en Irak, a annoncé mardi le président turc Recep Tayyip Erdogan. Des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) sont retranchés dans le nord du pays.

"Nous avons mené une opération transfrontalière au cours de la nuit. Plus de 30 terroristes ont été tués", a déclaré le chef de l'Etat dans un discours télévisé.

L'aviation turque avait mené des frappes d'envergure contre des camps du PKK dans plusieurs régions du nord de l'Irak début septembre. Les forces terrestres y avaient mené une incursion à la poursuite des rebelles kurdes turcs.

Après deux ans et demi de cessez-le-feu, des affrontements meurtriers ont repris en juillet entre forces de sécurité turques et rebelles kurdes dans le sud-est du pays. Les attaques du PKK et les opérations militaires de représailles se succèdent depuis à un rythme presque quotidien.

Selon un bilan établi par la presse favorable au gouvernement, ces violences ont causé la mort de près de 150 soldats ou policiers et environ 1100 rebelles du PKK.

Le conflit kurde a fait quelque 40'000 morts depuis 1984.

ATS