Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 300'000 personnes ont fui Mossoul, selon l'ONU (archives).

KEYSTONE/AP/FELIPE DANA

(sda-ats)

Plus de 300'000 personnes ont été contraintes de fuir Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak, depuis le début de l'offensive des troupes irakiennes pour en chasser les djihadistes de l'Etat islamique. Ils l'occupent depuis 2014, rapportent les Nations unies mardi.

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) estime que le nombre de personnes déplacées est de 302'400, a déclaré le bureau du coordinateur humanitaire de l'ONU en Irak dans un communiqué.

Les forces irakiennes, appartenant à une coalition soutenue par les Etats-Unis, ont repris la majeure partie de la ville dans laquelle le chef de l'EI, Abou Bakr al Baghdadi, avait proclamé un califat il y a près de trois ans.

Les troupes progouvernementales tentent de reprendre la partie nord-ouest de Mossoul qui englobe la vieille ville, mais la topographie urbaine rend les opérations difficiles.

Les pertes civiles sont nombreuses et les djihadistes utilisent les habitants comme des boucliers humains.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS