Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Plus de 34'000 personnes demandent au Conseil fédéral de maintenir les lignes de transports publics menacées par son programme d'économies. L'Association transports et environnement (ATE) et diverses organisations ont remis une pétition à la Chancellerie fédérale.
Compte tenu du changement climatique global, il serait irresponsable de mettre en danger des lignes de transports publics et de pousser plus de gens à prendre la voiture, relèvent l'ATE, la Communauté d'intérêts pour les transports publics en Suisse (CiTraP), le Syndicat du personnel des transports (SEV) et Pro Bahn dans un communiqué commun.
La pétition exhorte le ministre des finances Hans-Rudolf Merz et le Conseil fédéral à renoncer aux coupes dans les lignes régionales prévues dans le programme de consolidation. Ces mesures d'économie menacent directement 160 lignes, essentiellement de car et de bus, a rappelé la conseillère nationale Franziska Teuscher (Verts/BE), présidente de l'ATE, selon la version écrite de son discours.
Le programme prévoit de réduire de 15 millions de francs par année dès 2012 les subventions au trafic régional. Les indemnités fédérales ne seraient plus que versées aux lignes ayant une demande d'au minimum 100 personnes par jour, contre 32 actuellement. Or, le plus souvent, les cantons ne pourront pas prendre le relais de la Confédération, avertit Mme Teuscher.
La conseillère nationale Bea Heim (PS/SO), présidente de la CiTraP, insiste sur l'importance des transports publics d'un point de vue social pour les régions périphériques. Ce sont surtout les enfants et les personnes âgées et handicapées qui souffriraient d'une suppression des lignes menacées, selon elle.
Edwin Dutler, président de Pro Bahn, souligne que le réseau des transports publics est un avantage compétitif pour la Suisse qu'il ne faut pas mettre en danger à la légère. Quant à Daniela Lehmann, coordinatrice de la politique des transports au SEV, elle s'inquiète pour les places de travail qui risquent d'être biffées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS