Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 3500 Tibétains en exil et sympathisants se sont rassemblés à Genève pour commémorer le 59e anniversaire du soulèvement national du peuple tibétain.

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Plus de 3500 Tibétains en exil et sympathisants venus de toute l'Europe se sont réunis samedi à Genève pour commémorer le soulèvement populaire du 10 mars 1959. Ils ont appelé au respect des droits humains au Tibet.

"Free Tibet", ont-ils scandé au rythme des tambours. Un très long cortège a rejoint le Jardin Anglais à la Place des Nations sous une pluie battante. La police genevoise ne déplore aucun incident en marge de cette manifestation européenne pour le Tibet.

De nombreux orateurs ont lancé des appels en faveur d'un Tibet indépendant de la Chine. Ils ont exhorté la communauté internationale à prendre des mesures immédiates pour faire respecter les droits de l'homme au Tibet.

Le 10 mars 1959, la résistance tibétaine a culminé avec le soulèvement national tibétain contre les Chinois à Lhassa. L'insurrection a été violemment réprimée par l'armée chinoise. Quelques jours plus tard, le Dalaï Lama avait fui dans les montagnes en Inde.

Une pétition

Vendredi, la communauté tibétaine de Suisse a lancé sa campagne pour demander au Conseil fédéral de s'engager davantage pour la protection des droits humains au Tibet mais aussi pour la protection des droits des Tibétains en Suisse. Elle a lancé une pétition et deux postulats parlementaires dans ce sens.

La Suisse abrite la plus importante colonie tibétaine hors d'Asie. La Confédération a été parmi les premiers pays à accueillir des réfugiés tibétains il y a près de 60 ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS