Toute l'actu en bref

Plus de 1300 migrants sont décédés depuis début janvier en mer (archives).

KEYSTONE/AP Proactiva Open Arms

(sda-ats)

La barre des 50'000 migrants arrivés par la mer en Europe depuis début janvier a été franchie. Près de 85% d'entre eux ont rejoint l'Italie, a indiqué vendredi l'ONU à Genève.

Au total, 53'386 personnes avaient traversé la Méditerranée depuis début janvier jusqu'à mercredi, un chiffre en large baisse par rapport aux plus de 187'000 personnes arrivées l'année précédente à la même période, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Parmi ces migrants, plus de 45'000 ont rejoint l'Italie, contre plus de 31'000 l'an dernier.

En revanche, le nombre d'arrivées en Grèce a reculé à environ 5600 contre plus de 150'000 en 2016 à la même période.

Les décès sont légèrement en baisse à 1309 depuis début janvier, quelques dizaines de moins comparé à il y a un an.

Par ailleurs, l'OIM a ajouté que plus de 12'000 demandeurs d'asile de Grèce avaient été relocalisés jusqu'à fin avril vers d'autres pays de l'Union européenne ou la Suisse. Parmi eux figurent plus de 10'000 Syriens, devant les Irakiens. Les plus vulnérables bénéficient d'un soutien particulier.

Depuis début janvier, les promesses de relocalisations ont augmenté d'environ 15'000 à plus de 20'000 fin avril. Cette augmentation est similaire au nombre de demandes, selon l'OIM.

L'organisation estime qu'environ 25'000 personnes pourront rejoindre un autre pays européen d'ici la fin du dispositif dans quelques mois. La Suisse a accueilli plusieurs enfants qui étaient arrivés sans leurs proches.

ATS

 Toute l'actu en bref