Toute l'actu en bref

Des centaines de migrants perdent la vie chaque année dans des naufrages.

KEYSTONE/EPA LIBYAN RED CRESCENT/LIBYAN RED CRESCENT HANDOUT

(sda-ats)

Cinquante-six personnes ont été condamnées dimanche en Egypte après le naufrage en 2016 d'un bateau de migrants, selon des responsables judiciaires. Le dernier bilan donné par les autorités faisait état d'au moins 202 victimes.

Le 21 septembre 2016, un bateau de pêche avec 450 migrants à bord avait chaviré au large de la ville portuaire égyptienne de Rosette, selon le témoignage de survivants.

Dimanche, 56 personnes ont été jugées coupables par la cour criminelle de Rosette de meurtre, négligence, utilisation d'une embarcation à des fins illégales et organisation de migration illégale. Une personne a été acquittée de ce verdict qui est susceptible d'appel, selon une source judiciaire qui a requis l'anonymat.

Loi contre les passeurs

La plupart des rescapés étaient égyptiens, mais il y avait aussi des Soudanais, des Erythréens, des Syriens et un Ethiopien, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Le drame a conduit le Parlement égyptien à adopter un mois plus tard une loi contre les réseaux de passeurs. Elle prévoit des peines de prison et des amendes pour les personnes reconnues coupables de trafic d'êtres humains ou ayant servi d'intermédiaires. Les personnes qui hébergent des migrants, qui les transportent ou qui facilitent d'une manière ou d'une autre leur voyage s'exposent aussi à la prison.

Un millier de réfugiés secourus

Par ailleurs, un millier de migrants ont été secourus dans la nuit de samedi à dimanche au large de la Libye, ont annoncé dimanche les associations SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières (MSF).

Quelque 645 "réfugiés ont été secourus sur des canots pneumatiques et des embarcations en bois", au cours de six heures d'opération, par le navire Aquarius associé à d'autres bateaux présents dans la zone de secours et de sauvetage (SAR), indique SOS Méditerranée sur son compte Twitter.

L'association précise qu'une "jeune femme trouvée inconsciente sur un canot pneumatique a été déclarée morte sur l'Aquarius", le navire qu'elle gère en collaboration avec MSF.

Départs accélérés

Malgré les dures conditions hivernales en mer, les départs de migrants depuis la Libye à bord d'embarcations de passeurs se sont accélérés ces derniers mois.

Plus de 6000 personnes ont été récupérées par les bateaux de sauvetage depuis une semaine, portant à plus de 22'000 le nombre de migrants ramenés en Italie depuis le début de l'année.

ATS

 Toute l'actu en bref