Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'armée suisse a débuté mardi dans le nord-ouest du pays son plus grand exercice depuis deux ans. Appelé "CONEX 15", il mobilise 5000 soldats et vise notamment à protéger la frontière et à exercer la construction d'un campement.

Jusqu'au 25 septembre, les 5000 soldats sont actifs dans une région située entre Bâle, Soleure, Sursee (LU) et Wohlen (AG). En collaboration avec des civils, l'armée va par exemple surveiller le port de Muttenz (BL), la centrale électrique de Birsfelden (BL) et la centrale nucléaire de Leibstadt.

L'armée va aussi collaborer avec le corps des gardes-frontière à la frontière franco-suisse à Bâle et avec l'Inspectorat des douanes. Des ponts seront construits sur l'Aar, notamment près de Boningen (SO) et Flumenthal (SO), a indiqué mardi le divisionnaire Andreas Bölsterli, commandant de la région territoriale 2, lors d'une conférence de presse.

Route, explosifs, incendie et campement

Dans la région du Spittelberg (S), les soldats exerceront la construction d'une route. Ils utiliseront aussi des explosifs pour dégager des obstacles d'une route. Avec des civils, les soldats combattront aussi un gros incendie dans un centre de distribution à Neuendorf (SO). A Ballwil (SO), 250 hommes devront monter un campement pour 50 personnes en 24 heures.

L'exercice prend fin le 25 septembre avec une parade à Zofingue. Environ 1800 soldats et 500 véhicules défileront entre 14h00 et 16h00. La Patrouille suisse effectuera un survol. Quelque 5000 spectateurs sont attendus.

ATS