Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Tête de moine était célébrée ce week-end à Bellelay, dans le Jura bernois, à l'occasion de la première fête consacrée à ce célèbre fromage, qui a attiré plus de 7000 personnes (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La première édition de la fête de la Tête de Moine a connu un succès populaire au-delà des espérances. De vendredi à dimanche, plus de 7000 personnes se sont rendues à Bellelay, dans le Jura bernois, alors que 5000 étaient attendues, ont indiqué les organisateurs.

L'objectif était de créer une manifestation d'envergure qui allie tradition, authenticité et modernité autour de ce célèbre fromage. Les visiteurs ont eu l'occasion de découvrir les produits du terroir du Jura, du Jura bernois et de Neuchâtel dans le cadre d'un marché du fromage et de produits régionaux. Une trentaine d'exposants ont participé à cet événement.

Le public a aussi pu juger les Tête de Moine de l'ensemble des principaux producteurs à différents stades d'affinage et de désigner le coup de coeur de chaque catégorie. Les visiteurs pouvaient en outre assister à la transformation du lait en Tête de Moine.

La cérémonie d'inauguration a eu lieu en présence du président du gouvernement bernois Hans-Jürg Käser, du ministre jurassien Jacques Gerber, du parrain de la manifestation Jean-François Roth et de la présidente de l'association AOP-IGP, la conseillère aux Etats Géraldine Savary (PS/VD).

Importance socio-économique

Cette cérémonie a permis aux différents orateurs de souligner l’importance socio-économique de la Tête de Moine pour sa région d’origine. Son rôle de moteur et d'ambassadeur du savoir-faire culinaire jurassien, reconnu bien au-delà de nos frontières, a aussi été mis en exergue, de même que l’importance d’accorder une protection suffisante à ce patrimoine culinaire multiséculaire.

Cette fête était organisée conjointement par l'Interprofession Tête de Moine, les chambres d'agriculture du Jura et du Jura bernois, la Fondation rurale interjurassienne, la destination touristique Jura & Trois-Lacs ainsi que par la commune de Saicourt (BE).

Les activités organisées par les chambres d’agriculture, telles que la ferme vivante ou le brunch du dimanche matin, qui a accueilli près de 400 participants, ont également trouvé leur public, ont précisé les organisateurs. Tout comme les visites guidées de l'abbatiale et de Bellelay, qui ont connu un écho considérable.

La Tête de Moine ne connaît pas la crise. L'année dernière, les ventes à l'étranger ont légèrement augmenté.

ATS