Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Valais a fêté vendredi et samedi le bicentenaire de l'entrée du canton dans la Confédération. La manifestation a attiré plus de 80'000 personnes à Sion. Les organisateurs sont ravis.

"C'est une immense satisfaction, l'affluence a été phénoménale", se réjouit Jean-Albert Ferrez, président du comité d'organisation de la partie populaire de la fête. Toutes les remarques entendues sur les animations proposées sont positives, il n'y a eu aucun retour négatif.

La cible a été totalement atteinte. La fête s'est avérée "festive", une lapalissade que Jean-Albert Ferrez assume. "Les gens sont venus dans un esprit festif, il n'y a eu aucun débordement, aucune bagarre". Seules quelques interventions sanitaires en raison de la forte chaleur sont à déplorer.

La faible utilisation des parkings mis en place pour l'occasion est aussi un motif de satisfaction. "On pense qu'il y a eu une très forte utilisation des transports publics", explique M. Ferrez. Et parmi les véhicules dans les parkings, la proportion de plaques non valaisannes était élevée.

Collaboration sans faille

Ce succès, M. Ferrez l'explique par l'excellente collaboration à tous les échelons. Le canton s'est occupé dans la partie officielle, la ville de la partie populaire. Les commerces, cafés-restaurants de la ville ont joué le jeu. Les autres manifestations habituelles également.

La richesse culturelle habituelle de la ville à cette époque de l'année s'est avérée positive. Il n'aurait pas été possible d'organiser autant d'événement en partant de rien. Au final, la pléthore d'événements, une soixantaine entre vendredi 08h00 et samedi 18h00, a réellement apporté à la fête le grain de folie souhaité.

Passion valaisanne

Lors de la partie officielle vendredi, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann s'était réjoui du mariage entre le Valais et la Confédération le 7 août 1815. "Sans votre engagement passionné, que ce soit ici, dans votre canton, dans tout le pays, mais aussi dans le monde entier, la Suisse ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui".

À l’occasion de ces deux jours de festivité, le gouvernement valaisan a voulu montrer les diverses facettes du canton, communique-t-il samedi. Débutées le 1er janvier, les célébrations du bicentenaire se poursuivront jusqu’à la fin de l’année avec plusieurs autres événements. La fête populaire de vendredi et samedi constituait une sorte de point d'orgue des commémorations.

ATS