Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le secteur public à versé 343 millions en bourses et prêts en 2017. Un nouveau record, selon l'OFS (archives).

Keystone/GAETAN BALLY

(sda-ats)

En 2017, près de 45'400 personnes en formation ont profité de bourses et de prêts des cantons. Ces derniers ont versé 343 millions de francs, soit un peu plus qu'un an auparavant, selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique.

En 2016, 44'700 bénéficiaires avaient touché 320 millions de francs. Le nombre de bénéficiaires et les sommes varient d'un canton à l'autre, indique mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS). En moyenne suisse, environ 0,5% de la population obtient une bourse. En Valais, dans les Grisons et à Bâle-Ville, ce taux double.

Les bénéficiaires d'une bourse touchent en moyenne 7300 francs par année. Les cantons de Vaud et de Zurich sont les plus généreux avec 9000 à 10'000 francs - soit le double des sommes versées par le Valais et les Grisons.

A charge du contribuable

La charge qui a pesé sur les contribuables en 2017 diffère également d'un canton à l'autre. Alors que la moyenne nationale se situe à 38,50 francs par habitant, les Zougois versent 14,50 francs aux contributions publiques à la formation et les Genevois 74,50 francs.

Parmi les dépenses publiques pour l'éducation, les bourses et les prêts jouent un rôle infime. La proportion des contributions à la formation représente moins de 1% des dépenses de ce domaine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS