Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Douze associations, organisations et institutions ont édicté une charte pour la prévention des abus sexuels, de la maltraitance et d'autres formes de violation de l'intégrité des personnes handicapées. Exigeant une tolérance zéro, elles militent pour un recrutement plus vigilant.

Suite à l'affaire d'un thérapeute social bernois, qui aurait pendant presque 30 ans, maltraité plus de 120 personnes avec handicap, 12 organisations actives dans le domaine ont décidé de réagir. Un groupe de travail s'est penché sur le sujet et a présenté une Charte Prévention en dix points vendredi à Berne devant la presse.

La prévention commence par une sélection minutieuse du personnel, a déclaré Ivo Lötscher, directeur du groupe de travail et directeur de INSOS Suisse. "La présentation d'un extrait du casier judiciaire sera désormais une condition d'embauche sine qua non pour les collaborateurs et collaboratrices en contact direct avec des personnes ayant des besoins de soutien particuliers".

Déclaration d'engagement

La charte s'applique à toutes les personnes qui travaillent ou sont suivies dans des institutions ou organisations. Elle prévoit la mise sur pied d'un service d'examen des plaintes avec un interlocuteur compétent dont le mandat est connu des collaborateurs et des personnes dépendantes ainsi que de leurs représentants légaux. Parallèlement, les personnes ont la possibilité de s'adresser à un organe de médiation externe.

Lors de l'engagement, les nouveaux employés des institutions devront signer une déclaration d'engagement personnel. Dans celle-ci, ils s'engagent à participer activement à la réalisation de la tolérance zéro, soit de traiter tout cas de suspicion.

La tâche du groupe de travail interassociatif de prévention ne s'est pas achevée avec la rédaction de la charte. Prochain objectif: étudier des concepts de prévention et des plans de mesures et élaborer des instruments de travail. Le groupe envisage également de formuler des revendications à l'intention des politiques.

ATS