Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La délégation nord-coréenne à son arrivée au Sud, avec à sa tête le général Kim Yong Chol (au centre)

KEYSTONE/AP Korea Pool via Yonhap

(sda-ats)

Une délégation nord-coréenne de haut niveau, conduite par un général connu pour être un tenant de la ligne dure à Pyongyang, est arrivée en Corée du Sud dimanche pour assister à la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Pyeongchang, a annoncé dimanche Séoul.

Les huit membres de cette délégation, conduite par le général Kim Yong Chol, ont franchi la "zone démilitarisée" (DMZ), qui divise la péninsule, au poste-frontière de Dorasan au nord de Séoul, a indiqué un porte-parole du ministère sud-coréen de l'unification.

Les images de la TV sud-coréenne montraient le général vêtu d'un long manteau foncé. Il a été accueilli par le vice-ministre de l'unification, Chun Hae-sung, avant de monter dans une berline noire, tandis que les autres dignitaires ont pris place dans un bus.

Cette délégation doit assister dans la journée à la cérémonie de clôture des Jeux olympiques qui, après deux années de tensions sur la péninsule, ont contribué à une détente dans la péninsule coréenne.

Mais la venue du général Kim Yong Chol a provoqué l'ire de l'opposition sud coréenne, qui a manifesté contre sa venue. Elle le considère comme un criminel de guerre méritant la mort. Le général est soupçonné d'avoir un temps dirigé le Bureau général de reconnaissance gérant les opérations nord-coréennes d'espionnage et d'avoir ordonné le torpillage de la corvette sud-coréenne Cheonan en 2010 (46 morts).

Des manifestants sud-coréens ont essayé, sans succès, de bloquer dimanche le cortège des dignitaires nord-coréens. Une centaine de militants et de parlementaires conservateurs ont organisé une protestation immobile sur le pont Tongil, considéré comme le point de passage de la délégation nord-coréenne une fois la frontière traversée. Environ 2500 policiers avaient été déployés sur le pont. Le convoi a finalement pu emprunter un autre itinéraire.

La fille aînée du président américain Donald Trump, Ivanka Trump, est également annoncée à cette cérémonie des JO, provoquant un casse-tête protocolaire pour les organisateurs puisque cette dernière n'entend pas rencontrer la délégation de la Corée du Nord.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS