Toute l'actu en bref

La procédure du Brexit sera lancée officiellement mercredi. Une perspective qui a poussé des milliers de Londoniens à manifester.

KEYSTONE/AP/KIRSTY WIGGLESWORTH

(sda-ats)

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi dans le centre de Londres contre le Brexit. Ceci, quatre jours avant que Theresa May invoque l'article 50 du Traité de Lisbonne qui déclenchera une procédure de négociation de deux années.

La marche devait s'achever par un rassemblement devant le Parlement britannique, là où s'est produit cette semaine une attaque terroriste à la voiture-bélier qui a coûté la vie à quatre personnes.

Les manifestants ont observé une minute de silence en mémoire des victimes avant le début du défilé.

Plusieurs banderoles dans le cortège appelaient à "Arrêter le Brexit" ou s'interrogeaient sur "quel est donc le plan ?" tandis qu'une autre souhaitait un "bon anniversaire à l'UE" au moment où les dirigeants des 27 pays étaient réunis à Rome pour le 60e anniversaire du traité fondateur européen.

"Tellement à perdre"

Les Britanniques se sont prononcés en juin dernier à 52% en faveur d'une sortie de leur pays de l'Union européenne.

"Avec un résultat aussi serré, je ne vois pas comment on peut dire que c'est la volonté du peuple", a déclaré Joss Dennis, une habitante de Bristol venue participer à la marche. "Nous avons tellement à perdre : en termes d'environnement, mais aussi politiquement et financièrement".

ATS

 Toute l'actu en bref