Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Plusieurs milliers de policiers manifestent à Varsovie

Plusieurs milliers de policiers, pompiers, gardes-frontières, douaniers et gardiens de prison se sont rassemblés à Varsovie.

KEYSTONE/AP/CZAREK SOKOLOWSKI

(sda-ats)

Plusieurs milliers de policiers, pompiers, gardes-frontières, douaniers et gardiens de prison se sont rassemblés mardi à Varsovie. Ils réclament de meilleurs salaires et des retraites anticipées.

Un des organisateurs de la manifestation, dirigeant du syndicat NSZZ de policiers de la région d'Olsztyn (nord-est), Slawomir Koniuszy, a déclaré aux journalistes que ses confrères souhaitaient obtenir "soit des augmentations salariales conséquentes, soit une modification de leur régime de retraite".

Choyés par le pouvoir à l'époque communiste, les policiers ont vu leur situation se dégrader ces dernières années. Ils ont notamment perdu en 2013 le droit de partir à la retraite après 25 ans de service avant d'atteindre l'âge de 55 ans. Une de leurs principales revendications actuelles porte précisément sur l'abolition de ce seuil de 55 ans.

Ils font valoir que la modicité de leur traitement - un manifestant a dit gagner environ 2500 zlotys (environ 600 euros) net par mois - rend difficile le recrutement de policiers. "7000 postes sont actuellement vacants dans la police" et "une augmentation de salaires est l'unique moyen d'améliorer la situation", a dit M. Koniuszy.

Les manifestants se sont réunis devant le château royal de Varsovie, en uniforme et gilet jaune des agents de la circulation, certains faisant fonctionner des cornes de brume, d'autres portant un cercueil équipé d'un gyrophare et d'un panneau "police". Ils se sont ensuite rendus devant le palais présidentiel et devaient passer ensuite devant le bureau du Premier ministre.

Les policiers polonais, qui n'ont pas le droit de faire grève, avaient utilisé ces derniers mois une forme de protestation originale, renonçant à infliger des amendes aux personnes responsables d'infractions mineures, et les remplaçant par des "avertissements". Selon leur syndicat, les recettes provenant des amendes auraient baissé de plusieurs millions de zlotys (quelques millions d'euros).

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.