La victime d'un drame conjugal, lundi à la mi-journée à Sent (GR), ne se trouve plus en danger de mort. Poignardée par son mari, la femme âgée de 45 ans avait été grièvement blessée.

Les jours de la quadragénaire ne sont plus en danger, indique mardi un porte-parole de la police grisonne à Keystone-ATS. Après son agression, elle avait pu s'enfuir du domicile conjugal. Un passant l'avait alors prise en charge et alerté les secours.

Peu après avoir asséné plusieurs coups de couteau à son épouse, le mari âgé de 60 ans - un ancien policier cantonal - avait bouté le feu à la maison. En raison du début d'incendie et de la présence d'armes à feu dans l'habitation, les forces de l'ordre n'ont pas pu y pénétrer. Des explosions ont même été entendues dans la maison, empêchant également les pompiers de combattre le feu.

Une heure plus tard, l'homme est sorti et a pu être arrêté. Les causes du drame ne sont pas encore connues. Elles font l'objet d'une enquête pénale.

Les flammes ont pu être éteintes lundi après-midi, mais la maison n'est plus habitable. Mardi, la police n'a toujours pas pu y pénétrer, précise le porte-parole. Des analyses statiques sont menées au préalable pour prévenir tout risque d'effondrement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.